La faute à "pas de chance"

LA FAUTE A « PAS DE CHANCE »

Qui n’a pas un jour utilisé ou entendu cette formule :  « La faute à pas de chance » ?

Il y a comme une résignation dans cette phrase, comme si on ne pouvait rien y faire, une sorte de fatalité.

Il me semble qu’on l’emploie spécialement  quand on  a bien travaillé, voire qu’on s’est surpassé, et que tous les espoirs étaient  permis. Mais voilà, le grain de sable dans l’engrenage, une soudaine  mauvaise météo, un chauffeur fou qui passe,  une maladie surviennent  alors que tout semblait bien aller.

Il y a du dépit dans cette expression, comme si  le destin était plus fort bien qu’imprévisible. Mais justement parce qu’on fasse à des éléments imparables, on peut également se dire   que c’était inévitable.  On ne le savait pas  mais les évènements étaient déjà enclenchés et allaient irrémédiablement empêcher les choses de se passer comme on l’espérait.

Y croyez-vous vraiment ?

Ce que révèle le coup d’arrêt, c’est seulement que nous ne sommes pas des dieux.   Mais est-ce le destin ou le hasard ?

Il y aune manière de le savoir , c’est de pratiquer la loi de l’attraction .

Mais elle serait une sorte d’attraction négative alors ?

« La faute à pas de chance »

-        La faute à personne, il n’y a pas de responsable .

-        La faute au destin. Les choses devaient se passer ainsi selon un plan  inévitable même si on ne le connaissait pas et que la vie jusqu’ici semblait indiquer le contraire.

-        La faute au hasard . …

-        La faute à moi –même… mon manque d’anticipation, la mauvaise évaluation de mes forces et mes capacités ou de celles des autres

-        …

Il existe bien une expression  pour dire le contraire « Ah j’ai eu de la chance ». On l’emploie bien moins souvent, en général par modestie. Au fait pourquoi l’emploie –t-on moins souvent ?  Il doit bien y avoir au moins autant de fois où l’on devrait pouvoir l’utiliser. Il suffit de regarder dans sa vie le nombre de raisons qu’il y a de se réjouir, à commencer par de toutes petites choses : j’ai un travail, j’ai un toit, j’ai à manger, j’ai une famille, des amis, il fait beau, il pleut, cet inconnu sourit…la couleur de cette maison est vraiment rigolotte…

Et vous qu’en pensez-vous ?  Est-ce qu’on attire la chance ou la malchance ?

 

bouton_chance

 

Qui n’a pas un jour utilisé ou entendu cette formule ? « La faute à pas de chance ». Il y a comme une résignation dans cette phrase, comme si on ne pouvait rien y faire, une sorte de fatalité.

Il me semble qu’on l’emploie spécialement quand on a bien travaillé, voire qu’on s’est surpassé, et que tous les espoirs étaient permis. Mais voilà, le grain de sable dans l’engrenage, une soudaine mauvaise météo, un chauffeur fou qui passe, une maladie surviennent alors que tout semblait bien aller.

Il y a du dépit dans cette expression, comme si le destin était plus fort bien qu’imprévisible. Mais justement parce qu’on fasse à des éléments imparables, on peut également se dire   que c’était inévitable. On ne le savait pas mais les évènements étaient déjà enclenchés et allaient irrémédiablement empêcher les choses de se passer comme on l’espérait.

Y croyez-vous vraiment ?

Ce que révèle le coup d’arrêt, c’est seulement que nous ne sommes pas des dieux. Mais est-ce le destin ou le hasard ?

Il y aune manière de le savoir, c’est de pratiquer la loi de l’attraction .

Mais elle serait une sorte d’attraction négative alors ?

« La faute à pas de chance »

-        La faute à personne, il n’y a pas de responsable .

-        La faute au destin. Les choses devaient se passer ainsi selon un plan inévitable même si on ne le connaissait pas et que la vie jusqu’ici semblait indiquer le contraire.

-        La faute au hasard . …

-        La faute à moi –même… mon manque d’anticipation, la mauvaise évaluation de mes forces et mes capacités ou de celles des autres

-        …

Il existe bien une expression pour dire le contraire « Ah j’ai eu de la chance ». On l’emploie bien moins souvent, en général par modestie. Au fait pourquoi l’emploie –t-on moins souvent ? Il doit bien y avoir au moins autant de fois où l’on devrait pouvoir l’utiliser. Il suffit de regarder dans sa vie le nombre de raisons qu’il y a de se réjouir, à commencer par de toutes petites choses : j’ai un travail, j’ai un toit, j’ai à manger, j’ai une famille, des amis, il fait beau, il pleut, cet inconnu sourit…la couleur de cette maison est vraiment rigolotte…

Et vous qu’en pensez-vous ? Est-ce qu’on attire la chance ou la malchance ?

Mes 4 vidéos gratuites

Incoming search terms:

  • je veux vivre en paix pourquoi jai nest pas de chance
  • pas de chance

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


CommentLuv badge