Conte chinois sur la chance


Bonne chancePour compléter l'article précédent sur la sagesse chinoise, restons en Chine,. Voici un conte chinois qui montre combien la chance ou la malchance sont des concepts relatifs.  Chaque évènement est à interpréter par rapport à d'autres. Qu'il en manque un et l'interprétation est fausse.

 

 

 

 

 

Un habitant du nord de la Chine vit un jour son cheval s'échapper et passer de l'autre côté de la frontière. Le cheval fut considéré comme perdu.

A ses voisins qui venaient lui présenter leur sympathie, le vieil homme répondit:

— La perte de mon cheval est certes un grand malheur. Mais qui sait si dans cette malchance ne se cache pas une chance ?

Quelques mois plus tard, le cheval revint accompagnée d'une magnifique jument. Les voisins félicitèrent l'homme, qui leur dit, impassible:

— Est-ce une chance , ou est-ce une malchance?

Le fils unique du vieil homme fut pris d'une véritable passion pour la jument. Il la montait très souvent et finit un jour par se casser la jambe pour de bon.

Aux condoléances des voisins, l'homme répondit, imperturbable:

— Et si cet accident était une chance pour mon fils?

L'année suivante les Huns envahirent le nord du pays. Tous les jeunes du village furent mobilisés et partirent au front. Aucun n'en revint. Le fils estropié du vieil homme, non mobilisable, fut le seul à échapper à l'hécatombe.

 

bouton_chance

 

300x200

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


CommentLuv badge