L'effet Pygmalion s'applique aussi à la chance

L’effet Pygmalion s’applique aussi à la chance

photo credit: moodboardphotography via photopin ccSi vous pensez que la chance doit produire des effets positifs dans votre vie, vous allez être intéressé(e) par l’effet Pygmalion.
Rosenthal a prouvé par différentes que c’est la manière dont on conçoit la réussite qui la produit. Ce que vous pensez sur les capacités d’autrui influencera tellement votre comportement et le sien que c’est ce qui aura tendance à se produire.

Explication avec deux expériences

    Première expérience avec des rats de laboratoire. Rosenthal fait croire à ses étudiants qu’un groupe de rat est plus intelligent qu’un autre et demande de faire des tests de comportement. Bien entendu, il n’en est rien, les rats ont été répartis de manière aléatoire e et les deux groupes sont strictement similaires. Que croyez-vous qu’il s’est passé ? Au but d’une semaine, les rats réputés plus intelligents s‘avèrent avoir plus de capacité. Vous voyez, rien à voir avec la chance…sinon celle qu’on nous regarde comme chanceux !
    Deuxième expérience avec des élèves. Rosenthal et Jacobson font passer un test pour évaluer le QI à des élèves d’une école défavorisée de San Francisco. Puis, ils falsifient les résultats de 20% des élèves telle sorte que les enseignants pensent que ces élèves ont un QI plus élevé que celui constaté. Une année après, les 20% des élèves dont le QI avait été surévalué ont amélioré de 5 à plus de 25 points leurs performances au test d’intelligence. Ce qui veut dire qu’ils ont atteint le QI que leurs enseignants leur attribuaient.

Les découvertes de ces savants ont fait couler beaucoup d’encre. On a parlé de prophétie auto-réalisante ou d’effet Pygmalion, en hommage à ce sculpteur de l’antiquité qui rêvait tellement d’une belle femme qu’il a fini par la sculpter et en devenir amoureux.

Comprenez bien : il s’agit davantage que de souhaiter voir arriver quelque chose, il s’agit d’être convaincu que cela va arriver. Dans les expériences de Jacobson, il a même tromperie puisque l’on cache que cette conviction est sans fondement réel. La force de la conviction fait que notre attitude s’y adapte et que nous rendons possible ce dont nous étions persuadé que c’était déjà là.

Il y a deux conclusions à tirer de cette histoire pour développer votre aptitude à avoir de la chance :

    Questionnez sans cesse vos croyances et vos stéréotypes. Si vous vous dites : je n’ai pas de chance, je ne suis pas né sous une bonne étoile, je n’y arriverai pas, ce n’est pas pour moi, etc. vous êtes en train de vous conditionner pour qu’il en soit ainsi. Inversez donc la vapeur, et repérez chaque élément qui monte que vous avez de la chance.
    Le secret des chanceux, c’est qu’ils croient en leur chance. Peu importe si cela prend du temps, tournez –vous vers l’avenir et vers ce que vous voulez recevoir. C’est à vous, vous le savez. C’est déjà là. Alors que l’univers entier le sache ! Si vous le croyez vraiment, vous aurez l’attitude qui y correspond, et comme par hasard, la chance vous sourit !

200x200

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


CommentLuv badge