Les 10 idées les plus stupides sur le changement de carrière – 7

  • 1ere idée fausse : Il n'est pas normal d'avoir un métier qui ne nous plaise pas pour vivre
  • 2eme idée fausse : Le marché de l'emploi est difficile
  • 3eme idée fausse : changer d'emploi est risqué
  • 4eme idée fausse : il faut toujours avoir un plan de secours
  • 5eme idée fausse : il y a quelque part un travail idéal pour moi
  • 6eme idée fausse : se demander "qu'est-ce qui serait le mieux pour moi ?" est la bonne question

 

7eme idée fausse : Si je n'aime pas mon travail, c’est que je ne suis pas fait pour cette voie professionnelle

Entretenir la motivation © ImageZoo/CorbisSi vous pensez ou dites cela, vous faites une confusion entre la cause et l’effet, non? Est-ce qu’il suffit de savoir si vous aimez ou non votre travail pour savoir si vous dans la bonne filière professionnelle ?
D’abord, il faudrait s’entendre sur ce que veut dire « aimer son travail ». Si l’on s’en tient au fait d’être heureux, épanoui, dans son travail, cela ne suffira pas pour dire que vous n’êtes pas fait pour ce métier ou ce secteur d’activité.
Souvent, on entend des personnes conclure hâtivement : « Je ne suis pas satisfait dans mon travail, je ne vois pas de solution, c’est probablement que je suis fait pour autre chose. » Mais rien n’est moins sûr ! Sur les faits, il n’y a pas à discuter : vous n’êtes pas bien dans votre travail, d’accord. Est-ce que cela veut dire que vous n’êtes pas fait pour ce travail ? Pas forcément. C’est cela la confusion entre la cause et l’effet.

Qu’est-ce qui cause profondément votre mal-être ou votre insatisfaction au travail ? Est-ce l’exercice des tâches propres au métier et à son contexte ? Par exemple, un comptable qui s’aperçoit ne pas aimer les chiffres, ça peut être embêtant. Mais à l’inverse, j’ai un ami dentiste qui a choisi ce métier pour être en relation avec les gens et les familles, et il a dû constater qu’une fois que les gens ont la bouche ouverte pour qu’il travaille, la conversation est assez limitée. En fait, la peur du dentiste fait que même quand l’opération est terminée, la conversation est limitée. Mais il aime tellement son métier qu’il e t passé outre, ce n’était pas le plus important dans sa manière de vivre son métier.

Il ne faut donc pas conclure trop vite que le mécontentement qu’on ressent est signe qu’on n’est pas fait pour le métier qu’on exerce et que l’on s’est trompé dans son choix de carrière.
.
Ne pas aimer son travail, cela peut signifier tout simplement qu’on n’est pas à bonne place, au bon endroit mais pas dans un mauvais emploi. Il se peut que vous travailliez dans un contexte particulièrement pénible ou, en tout cas, pas adapté à votre caractère. Vous pouvez travailler pour la mauvaise personne, la mauvaise entreprise ou avec la mauvaise équipe. Il faut donc bien regarder le contexte et avoir beaucoup de discernement.
Il se peut aussi que ce soit d’autres éléments qui vous rendent malheureux. Trop d’autonomie ou pas assez, trop de management ou pas assez, trop de responsabilités ou pas assez. Qu’est-ce qui fait qu’un médecin par exemple va choisir d’exercer en libéral, à l’hôpital, comme médecin du travail ou comme médecin-conseil de la Sécurité Sociale ? C’est le même métier, peu ou prou les mêmes compétences, le même diplôme mais la manière de travailler, le contexte dans lequel on se trouve est complètement différent.

Un conseil ? Un jour, vous avez choisi ce métier. C’est donc qu’il vous attirait, et que vous l’aimiez. Pouvez-vous vous souvenir ce qui vous enthousiasmait à l’époque et qui reste encore valable aujourd’hui ? Maintenant, dans l’idéal, qu’est-ce qu’il vous faudrait faire pour retrouver et entretenir cet enthousiasme, dans quelle direction avez-vous d’aller ? Allez-y !

 

Encore une observation qui pourrait vous être utile. Souvent nous avons pris l'habitude par notre éducation d'être polis et gentils, et respectueux de ce que disent et font les autres. Dans l'excès, cela peut conduire à penser un peu trop souvent que les autres ont raison et donc, par ricocher, que l'on a tort. Alors on  se prépare à s'éclipser, sur le bout des pieds. Et si vous aviez, vous aussi, une part de vérité ? Votre manière d'envisager votre métier et de le vivre n'est pas plus idiote qu'une autre. Essayez pour voir, sans vous occuper de la manière dont les autres le font. Vous pourriez être étonnés !

Vous voulez changer de vie ? Cliquez sur l'image ci-dessous pour saisir votre chance :
Mes 4 vidéos gratuites

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


CommentLuv badge