La chance, un coup de dés ?


desVous êtes-vous déjà demandé d’où venait le mot « chance » ? Ce mot vient du latin « cadentia », participe présent du verbe « cadere » qui signifie « tomber ». Les déformations subies par le mot dans son passage du latin au vieux français puis à celui d‘aujourd’hui ont donné caance ou chaance, au Moyen Age, puis chance.

Le mot cadence vient, lui aussi, de la même origine latine « cadentia ».

Les deux mots évoquent donc l’acte de tomber, mais le français usuel leur donne un sens différent. La cadence suggère la répétition d’un évènement qui tombe à intervalles réguliers alors que la chance semble survenir une seule fois et soudainement.

 

bouton_chance

 

Cicéron (1er siècle avant JC) emploi le mot « cadentia » pour évoquer la chute des osselets, et plus récemment (vers 1200 !), dans le Jeu de St Nicolas, Jean Bodel emploie le mot « caanche » pour parler de la « chute des dés ».

La chance, c’est donc bien ce qui tombe lors d’un jeu de hasard.

Il semble que ce soit connoté de manière favorable, c’est-à-dire qu’on parle de ce qui tombe bien.

Après, puisqu’il s’agit d’un jeu et plus précisément du geste de jeter un objet qui retombe… tout dépend de la manière de jeter, du poids de l’objet, de la force du vent… de multiples facteurs qui tous ensemble agissent et interagissent et qu’un être humain ne peut probablement pas saisir dans leur globalité.

Avoir de la chance, ce serait donc la faculté à recevoir exactement ce qui convient, si possible, de manière habituelle.

Retenons de tout ceci que la chance n’est pas le hasard. Cela a rapport avec ce qui tombe et donc avec la manière dont c’était lancé.   Une question : qui lance les dés ?

 

bouton_chance

 

Incoming search terms:

  • mot secret porte chance

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Hasard, chance et jeu d'argent

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


CommentLuv badge