La méditation en marchant

La méditation en marchant

La méditation en marchantQuand plus rien ne va, quand vous vous sentez oppressé, plein, rempli à ras-bord d’énergies négatives, quand vous ressentez comme une impossibilité de faire, que tout paraît bouché… pourquoi ne pas tenter la méditation en marchant ?

C’est une ancienne pratique bien connue des sagesses asiatiques mais aussi des pratiques chamaniques. Elle peut être utilisée pour prendre le temps de l’intégrer une méditation assise précédente, ou elle peut être l’objectif en soi. Attention, même si cela peut ressembler la marche méditative n'est pas une méditation guidée. S'il fallait la classer dans les pratiques de méditation actuelles, elle se rattacherait davantage à une méditation de pleine conscience.

Dans la pratique bouddhiste, la méditation en marchant consiste souvent à prendre le temps d’écouter, voir, ressentir chaque événement, fût-il minime, qui arrive durant l’exercice de la marche. Observer seulement ce qui se passe en soi, que ce soit physique ou émotionnel : la pression du talon sur le sol, la tension des muscles, le réveil de telle ou telle partie du cœur, le rythme cardiaque, l’essoufflement, les rappels à la mémoire que cela occasionne, etc. Mais aussi le lien à l’extérieur et à la mère nature : tel chant d’oiseau, le froissement dans les herbes, le ressentir de la chaleur, du froid, de l’humidité, la rencontre de tel arbre, telle fleur, tel chemin. Se laisser interpeller par les courbes et les lignes naturelles des paysages, des champs, des chemins Bref, être soi en relation avec le grand tout.

Dans la pratique chamanique, la méditation en marchant est la recherche tranquille et naturelle d’une réponse ou d’une indication à une question préalablement posée. Il faut donc d’bord prendre le temps de clarifier sa question, puis quand elle est bien claire, au point qu’aucune autre question ou problématique ne vient interférer, simplement partir se promener , confiant que l’univers va donner sa réponse. Il le fera, la plupart de temps de manière analogique mais il le fera. Car en vous adressant à lui, vous avez aussi disposé votre être à recevoir une réponse, et quelque part en vous , les sens sont aiguisés, préparés à recevoir une réponse. Alors l’univers, par ses multiples harmonies peut vous enseigner et vous répondre. La réponse peut être inattendue, elle peut venir immédiatement ou n’être vue qu’à la fin de la promenade. Elle peut apparaître vite et avec évidence comme être légère et ténue comme un fil d’air. Dans la pratique chamanique, l’attention aux objets, aux végétaux ou aux animaux rencontrés est importante. Certains ont ainsi rencontré leur animal-totem. Soyez attentif, et particulièrement à ce qui attire un moment votre attention. Par exemple, pourquoi vous dirigez-vous donc vers cet arbre, là-bas ? Qu’a –t-il de si particulier qui vous attire ? Le début de réponse est peut-être déjà là…

Mais chut ! En parler n’est rien, il faut pratiquer. Pour en savoir plus, vous pouvez lire la méditation en marchant (cliquer ici), un véritable petit traité qui vous introduit à l’ouverture au bonheur. Eh oui, le bonheur était là et vous ne le saviez pas car vous n’étiez pas disponible. Rien de tel qu'une marche méditative pour nettoyer tout ça. Avec la méditation en marchant, vous apprendrez comment être à nouveau disponible au bonheur.

La méditation en marchant : bien plus qu’une technique, un art de vivre !

728x90

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


CommentLuv badge